Social Icons

facebookflux rss du siteemail

mardi 1 octobre 2013

Article de la semaine : « M. Contravention » fait payer ses PV par l’administration

« Directeur de l’Agence nationale de traitement automatisé des infractions (Antai), le préfet Jean-Jacques Debacq, qui dirige l’usine à procès-verbaux issus des radars automatisés, pourfend régulièrement les fraudeurs de la route.

Mediapart a découvert qu’il a fait payer par son administration les contraventions routières dont son véhicule de fonction a fait l’objet et échappe au retrait de point sur son permis de conduire. La première infraction identifiée dans les certificats administratifs [...] fait ainsi état du stationnement gênant de “sa” Peugeot immatriculée BP-020-GK, qu’il est censé être le seul à conduire avec son chauffeur. Mais un chauffeur dont il ne dispose qu’en journée et en semaine, pas le soir ni le week-end. Or, la contravention dont il est question a été dressée le 31 octobre 2010, c’est-à-dire un dimanche. Comme bien d’autres. »

Source : Rue89