Social Icons

facebookflux rss du siteemail

mardi 19 novembre 2013

Article de la semaine : Les médias français financent l’industrie de guerre israélienne

Les médias français financent l’industrie de guerre israélienne

Le Journaliste Michel Collon
Dans l’ombre la plus totale, les contribuables français financent sans le vouloir les intérêts enchevêtrés des médias et des marchands d’armes. Un répugnant jeu pour le fric, qui permet à Israël de renforcer sa répression violente à l’égard de la population palestinienne. Dans cet extrait du livre « Israël, parlons-en », Michel Collon analyse les rapports entre les grands patrons des médias français, avec l’aval de l’État français, et l’État d’Israël. Une collaboration qui porte notamment sur une industrie florissante et controversée, très profitable aux parties en causes : l’industrie des drones… 
 Lagardère, le « frère » de Sarkozy 

 Deuxième exemple des liaisons douteuses entre la guerre, la presse, Sarkozy et Israël : le groupe Lagardère, le plus puissant groupe médiatique français. Lagardère a publiquement présenté Sarkozy comme son « frère ». Voyons donc les activités de ce frère. 



Au niveau des médias, Lagardère, le plus gros monopole médiatique français, contrôle des télés (MCM, Canal Satellite, Mezzo...), des radios (Europe 1, RFM, Europe 2…), des quotidiens (France Dimanche, Journal du Dimanche, Ici Paris, La Provence, Nice-Matin…), des magazines (Paris Match, Marie-Claire, Entrevue, Parents, Télé 7 jours, Elle, Photo...), des maisons d’édition (Hachette, Hatier, Grasset, Fayard, Livre de Poche, Stock, Masque, Lattès, Harlequin, Calmann-Lévy...), des distributeurs (Relay, Press Shop, AMP, Payot, City Press, BDP, Curtiss, Naville…). Un empire.
 Lagardère est aussi un énorme marchand d’armes avec EADS, principal consortium militaire européen. EADS contrôle Airbus (constructeur d’avions civils, mais aussi militaires), ainsi que le plus grand hélicoptériste mondial Eurocopter, le partenaire majeur du consortium Eurofighter (avion de combat européen) et détenant une partie du capital de la joint venture MBDA, leader mondial des systèmes de missiles. Au niveau moral, Lagardère n’est pas très regardant. Sa société EADS collabore étroitement avec Israël Aircraft Industries, spécialisée dans la fabrication de drones. Ce partenariat opère avec la complicité de l’État français dont la Direction Générale de l’Armement (DGA) a mis sur pied un programme de deux milliards d’euros prévoyant la fabrication de 40 drones pour l’Europe. A quoi servent ces avions sans pilote ? A espionner la population palestinienne pour préparer les attaques de l’armée israélienne. Mais certains drones sont équipés de charges. 

 Ce « jeu » consiste à financer l’industrie israélienne de la mort, à lui fournir le savoir-faire technologique des ingénieurs de Lagardère et, en retour, à profiter du savoir-faire acquis par Israël dans ses opérations militaires. Tout cela rapportant de merveilleux bénéfices sur les marchés internationaux. . Croyez-vous que les journalistes de Lagardère auront le droit d’expliquer que leur patron est directement complice du massacre des Palestiniens et que tout ceci est financé avec l’argent des contribuables français ?
Source : Investig'Action
 Publié par : http://www.michelcollon.info 

Lien de l'article : http://paslinfo.blogspot.com/2013/11/article-de-la-semaine-les-medias.html