Social Icons

facebookflux rss du siteemail

jeudi 12 décembre 2013

Le Saviez-Vous ? L’Afrique du Sud et l’Europe du nord à l’unisson.

Pour faire écho à l'actualité, après l’inhumation de Nelson Mandela, « PAS l'info » a choisi de vous présenter un de ses précédents « le saviez-vous » intitulé :

L’Afrique du Sud et l’Europe du nord à l’unisson.



Des centaines d’académiciens africains ont appelé au boycott des  universités sionistes jusqu'à la fin de l'occupation des territoires palestiniens occupés. Au même moment une centaine de personnalités norvégiennes appellaient aussi au boycott culturel de l’état sioniste.
Les faits :
Dans leur communiqué publié, le dimanche le 7 novembre 2010, plus de 200 académiciens de 13 universités africaines ont promis de soutenir l'initiative de l'université de Johannesburg, pour mettre fin à la collaboration avec l'entité sioniste. Cette initiative est la première de son genre en Afrique du sud.

Le journal égyptien "al-Ahram" a rapporté que plusieurs personnalités importantes soutiennent cette initiative dont le révérend Sud-africain Desmond Tutu, prix Nobel de la paix.
Al-Ahram a rapporté de ces académiciens que les universités de l'entité sioniste ne sont pas visées à cause de leur identité ethnique ou religieuse, mais à cause de leur implication avec le régime d'apartheid sioniste, surtout l'université de "Ben Gourion" qui est la première mise en cause.
"Cette université soutient de manière directe ou indirecte les attaques effectuées par les forces de l'occupation israélienne contre les palestiniens à travers des dons et les avantages offerts aux étudiants qui servent aux unités de combats dans l'armée sioniste".
Les membres des académies africaines ont accusé l'université "Ben Gourion" de  privilégier les recherches scientifiques portant sur la technologie d'armement et notamment des armes interdites utilisées par l'armée d’occupation contre les Palestiniens.

Le journal a déclaré que cet appel au boycott coïncide avec la publication d'un rapport en Afrique du sud, intitulé: "Est-ce que Israël est un état d'apartheid ?
Le rapport a affirmé que les pays qui pratiquent la politique de séparation raciste "apartheid" se basent sur différents  moyens pour renforcer leur arrogance en faveur de certaines classes.

L'entité sioniste utilise les lois, les tribunaux et les services de sécurité pour exécuter cette méthode raciste contre les palestiniens. La priorité étant donnée aux colons pour l’exploitation de la terre, de l’eau et des autres ressources et ceci au détriment des populations palestiniennes.

L’Afrique du sud, profite de cette démarche pour réprouver un système de régime qui a divisé sa nation durant des décennies et il est à rappeler qu’Israël fut le dernier pays à soutenir le régime de l’apartheid en Afrique du sud.
   
Dans un autre hémisphère, en Norvège, une centaine de célébrités conduite par l’entraineur de l’équipe nationale de football Egill Drillo Olsen ont signé une pétition appelant au boycott culturel de l’état d’Israël, les accusant de « jouer un rôle clé dans l’occupation et l’apartheid en Palestine occupé ». Monsieur Olsen a écrit dans un journal Norvégien, Aftenposten, que l’appel au boycott d’Israël était « conforme à ce que pensent 90 % de la population du monde. Il ne peut pas y avoir beaucoup d’opinion contraire. »