Social Icons

facebookflux rss du siteemail

jeudi 26 décembre 2013

Le saviez-vous ? Les Chrétiens de Syrie



Les Chrétiens de Syrie.

La communauté chrétienne de Syrie est l’une des premières communautés de l’histoire du christianisme. Depuis le voyage de Paul sur le chemin de Damas jusqu’à aujourd’hui, cette communauté a du faire face à toutes les péripéties qu’a connue le pays.
Ce qui parait étrange c’est que les médias, qui d’habitude s’émeuvent du sort des chrétiens dans les pays arabo-musulmans se taisent sur ceux de Syrie.
Le « le saviez vous » de cette semaine s’intéresse donc à cette minorité religieuse, victime à son tour du silence médiatique.
Depuis l’arrivé au pouvoir de Bachar al Assad, les chrétiens du pays ont toujours vécus dans un climat de tolérance et d’harmonie auprès des instances de l’Etat et des populations musulmanes. Mais cette harmonie est remise en question par l’action des milices hostiles au régime de Damas.
Pour exemple, L’archevêché des Syriaques catholiques, situé dans le quartier Hamidiyyé de la ville de Homs ainsi que la chapelle qui lui est affiliée ont été incendiés. Selon le site Syria Truth, les auteurs de cet acte de sabotage ne sont autres que les milices de la Brigade Al-Farouk de l’Armée syrienne libre financée par l’Arabie saoudite.
Le quartier Hamidiyyé a été occupé par les bandes d’Al-Farouk depuis près d’un an. Depuis, ses habitants qui sont des Chrétiens dans leur majeure partie l’ont quitté à la demande des miliciens. Il ne reste plus que 83 citoyens dans cette localité, d'après le patriarcat syriaque catholique.
Selon le journal britannique Daily Telegraph, les communautés chrétiennes de la ville d’Alep ont formé leur propre milice. Ayant obtenu des armements de l’armée syrienne régulière, ils ont mobilisé les scouts pour surveiller les églises, et ont unifié leurs rangs avec les communautés arméniennes, ceci afin de contrecarrer les attaques des miliciens de l’ASL et d’entraver leur entrée dans les régions et quartiers chrétiens.
Leur nombre s’élève à près de 150 combattants. Ils sont entrés en action depuis le mois dernier lorsqu’ils sont parvenus à contraindre une milice de l’ASL à rebrousser chemin, alors qu’elle tentait d’investir leur quartier historique Jdeidé. C’est par la suite que les forces gouvernementales les ont rejoints pour les assister.
Georges, un chrétien syrien, interviewé par le Daily Telegraph, estime que la bataille d’Alep est particulièrement amère, depuis que l’action des groupes djihadistes armés s’est avérée beaucoup plus dure que dans les autres villes.

En définitive nous voyons bien que les chrétiens syriens sont aussi victimes des troubles qui secouent leur pays. Mais comment ce fait il que les médias français ainsi que les responsables politiques, qui c’étaient émus du sort des chrétiens d’Irak ou des coptes d’Egypte reste mués sur le sort des chrétiens syriens ?
La réponse est toute simple, c’est qu’ils ont pris partis pour ceux qui les persécutent !

« Celui qui fait le mal, redoute toujours la lumière qui manifesterait ses œuvres » Jean III, 20