Social Icons

facebookflux rss du siteemail

jeudi 20 février 2014

Le saviez-vous ? La tuerie des Alpes



Après la dernière tuerie aux États-Unis, et tout l’émoi qu’elle a sucité, les équipes de « pas l’info » ont voulu s’intéresser à un autre ensemble de meurtre qui avait été à la une des journaux et dont nous entendons plus parler. Celui de l’assassinat de toute une famille au cœur même des Alpes françaises. Le « le saviez vous » de cette semaine vous présente les nouvelles avancée de cette enquête très peu médiatisée.
Revenons aux faits : En septembre dernier, 4 personnes ont été abattus sur une route forestière de Chevaline, en Haute-Savoie. Deux fillettes du couple assassiné, les Al-Hilli, âgées de 4 et 7 ans, ont survécu à la fusillade. Près de 25 douilles avaient été retrouvées sur la scène du massacre, d'une "sauvagerie inouïe", selon le procureur d'Annecy.
L'enquête franco-britannique sur le quadruple meurtre des Alpes a repris avec une avancée en France, où il est apparu qu'une seule arme avait été utilisée, tandis que les gendarmes effectuaient de nouvelles vérifications sur les lieux de la tuerie.
Selon les premiers examens balistiques, l'arme qui a coûté la vie le 5 septembre au couple britannique, ainsi qu'à la mère de l'épouse et à un cycliste français, est un pistolet automatique de calibre 7.65, un calibre moyen considéré comme ancien par des experts.
Côté britannique, les environs de la maison des al-Hilli, située à une quarantaine de km au sud de Londres, ont dû être évacués pendant plusieurs heures en raison de la présence de "substances potentiellement explosives", avant que la police n'annonce que ces produits n'étaient "pas dangereux". Encore de la poudre aux yeux journalistique.
La famille al-Hilli, originaire d'Irak, a fui ce pays dans les années 70, à la suite de démêlés avec le parti Baas de Saddam Hussein, avant de s'établir en Grande-Bretagne. Le père assassiné a travaillé il y a quelques années sur la recherche nucléaire. Il était aussi informaticien, ainsi que consultant dans une industrie aéronautique et spatiale.
Surrey Satellite Technology (Ltd ou SSTL) est une société dérivée de l'Université du Surrey spécialisée dans la réalisation de microsatellites. Créée en 1985, elle est devenue en 2008 une filiale de l'entreprise EADS Astrium, un des deux principaux constructeurs européens de satellites. Elle construit et opère des petits satellites. Cette société travaille en lien étroit avec la Russie et la Chine ainsi qu'avec l'Afghanistan et l'Iran.
Notons aussi que l’enquête a révélé que le cycliste français qui a été tué, travaillait qu’en à lui pour Cezus du groupe Areva dans le secteur des combustibles nucléaires. Cependant, celui qui a alerté les autorités concernés est également un cycliste ; mais cette fois britannique, et ancien militaire de la Royal Air Force.
En définitif, nous sommes en droit de nous demander si tous ces éléments ne sont que des coïncidences ou bien à t’on eu affaire à un assassinat technologique prémédité, comme ils ont lieu dernièrement contre des scientifiques iraniens. Nous attendons pour l’instant les conclusions de cette enquête, afin d’en savoir un peu plus, et bien sur nous vous en tiendrons informé.

Lien : http://paslinfo.blogspot.com/2014/02/le-saviez-vous-la-tuerie-des-alpes.html